ABEL TASMAN

« Sur les chemins d’une great walk : l’Abel Tasman Coast Track »

Du soleil, un ciel bleu, des vallées vertes et quelques dauphins… Vous l’aurez compris notre arrivée dans les « sounds » (noms utilisés pour décrire les vallées formées par les fleuves puis envahies par la mer) de l’île du Sud fut digne d’un documentaire de la chaine National Geographic ! L’arrivée en ferry est tout simplement incroyable ! Une fois débarqués à la ville de Picton nous décidons de rouler jusqu’au village de Marahau , point de départ d’Abel Tasman, trek référencé comme l’un des neuf great walks de Nouvelle-Zélande, et certainement l’un des plus beaux avec celui de Tongariro.

55 kilomètres qui longent le bord de mer, où vous aurez l’opportunité d’observer de nombreux lagons, îles et plages de sable doré. La faune est également présente : colonies de phoques, pingouins se cachant sur les îles aux alentours, et oiseaux rares. Vos yeux ne sauront plus où regarder ! Des paysages à rendre jaloux le paradis ! Ce trek accessible au plus grand nombre, petit ou grand marcheur, se réalise en 3 à 5 jours si vous désirez le faire dans son intégralité. Pour ceux dont le temps est compté, vous pourrez avoir un bel aperçu en ne faisant qu’une journée ou deux sur le sentier. De notre côté nous avons choisi de partir deux jours, non pas par faute de temps mais plutôt faute d’annonce de mauvaise météo.

Plusieurs options s’offrent à vous pour faire ce trek !

Si vous désirez le faire en 3 à 5 jours, vous pouvez partir à pied de Marahau pour rejoindre Awarao Bay, d’où vous prendrez un bateau-taxi qui vous ramènera jusqu’au point de départ. Ou bien vous pouvez prendre le bateau-taxi pour vous rendre à Awarao bay et faire le chemin inverse pour rejoindre Marahau. La plupart des randonneurs le font dans le sens Awarao Bay – Marahau.

Si vous désirez le faire en 2 jours, c’est le même fonctionnement. Soit vous marchez de Marahau jusqu’à Bark bay d’où vous prendrez le bateau-taxi ou inversement.

Et pour les personnes désirant le faire sur la journée, il faudra vous rendre ou partir dAnchorage Bay.

Si comme nous vous réalisez ce trek en hiver, vous n’aurez pas trop de difficultés à l’organiser. Tout d’abord pour les personnes qui souhaitent le faire sur plusieurs jours, il est impératif de réserver à l’avance (surtout si vous êtes en haute saison) votre place dans les huts / campings présents tout au long du chemin. Étant donné que vous êtes dans un parc national vous ne pouvez pas dormir n’importe où. Pour voir les disponibilités et réserver, vous devez vous rendre sur le site du « département de conservation Te Papa Atawbai ». Attention, les prix varient en fonction de la saison ! (Une vingtaine d’euros la nuit par personne en hut).

Une fois le sens de l’itinéraire choisi, les réservations dans une hut ou camping et l’achat de votre ticket de bateau réalisés, il vous faudra vous renseigner sur les horaires des marées. Lors du trek il est possible de couper court au chemin, seulement si c’est marée basse, et certaines baies ne peuvent pas se contourner. Information disponible sur le même site que les réservations. Par ailleurs, n’oubliez pas d’apporter vos provisions pour la période du trek ainsi que votre matériel pour cuisiner (casseroles, réchaud, couverts…) car les huts sont seulement équipées d’un poêle à bois. Indispensable également, un bon sac de couchage (surtout l’hiver les nuits sont fraîches).

Il ne vous restera plus qu’à profiter pleinement de ces quelques jours coupés du monde. De notre côté, les deux jours ont eu un goût de trop peu mais c’était comme vivre un rêve éveillé… Le fait que nous l’ayons fait en hiver a également beaucoup joué : nous étions seuls au monde !  On vous laisse découvrir la suite en images.

OÙ DORMIR ?

THE BARN BACKPACKERS – super camping, bien aménagé et proche du point de départ du trek.

BATEAU-TAXI

À Marahau vous trouverez plusieurs agences de bateau-taxi qui font les navettes entre le village et les lieux cités ci-dessus :

 

  One Reply to “ABEL TASMAN”

  1. Brigitte Delpierre
    6 octobre 2017 at 9 h 38 min

     » Le soleil n’ est jamais aussi beau qu’un jour où l’on se met en route.  »
    Jean Giono

    ☀️

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *