ANGKOR, ÉDITION SPÉCIALE POUR CETTE MERVEILLE DU MONDE !

Notre journée à Angkor Thum…en e-bike et plus déterminés que jamais.

Venir au Cambodge et ne pas aller à Angkor, c’est comme aller au Pérou et ne pas monter au Machu Picchu, mais je vous donne un exemple encore plus frappant : c’est de passer devant l’impertinente à Lille et de ne pas y dévorer un shortbread millionnaire… (Pauline est fan de leur page Facebook, leurs billets d’humeur sont à se bidonner !). Bref, il est d’ailleurs fréquent que des voyageurs ne fassent que ce crochet dans ce pays, mais on peut vous le dire maintenant, le Cambodge a bien d’autres choses à offrir ! Réfléchis-y lors de la préparation de votre trip en Asie du Sud-Est, nos articles vous y aideront peut être 🙂 .

L’hôtel est plutôt désert ce matin, nous voilà chargés de nos deux grosses batteries, prêts à armer nos e-bike. Et puis Zut, pas de petit-déjeuner, nous avons trop hâte de découvrir le lever du soleil sur Angkor ! Il est 5h lorsque nous décollons de Siem Reap, objectif être à 5H45 en haut de la colline du temple Phnom Bakheng. Nous avons choisi cette option sur les conseils du loueur, plutôt que de se retrouver avec au bas mot 2500 personnes en train de le regarder à Angkor Wat. Nous avons bien fait, et ce pour deux raisons :

  • la première nous sommes à peine une vingtaine au sommet,

  • la deuxième c’est que nous ferons Angkor Wat en toute fin de journée, et avons donc un peu d’avance sur le reste de la troupe. Les tours organisés commençant par la visite de ce dernier.

Malheureusement trop de brume ce matin pour admirer quoique ce soit, mais l’arrivée sur les premiers temples compense tout cela. Nous prenons tout notre temps sur le pont de la porte sud : regarder les enfants se rendant à l’école, observer les statues changeant de couleur avec la montée du soleil et apercevoir la forêt d’Angkor Thum est un pur bonheur. La ligne droite nous amenant à Bayon est magique, et l’apparition de tous ces visages de pierre avec leurs rictus nous entraînent à une bonne séance de photos et de cache-cache avec les singes. Nous nous perdons autour de l’enceinte pour aller visiter le palais royal (Baphuon Temple), le temple de Preah Palilay, et pour finir sur la terrasse des éléphants. Le soleil commence déjà à taper plus qu’il n’en faut, et la petite chevauchée jusque Ta Keo nous rafraîchit. On vous l’avait dit l’e-bike ça ventile un peu plus que le vélo 😉 .

Il est temps de rejoindre Lara Croft au Ta Prohm (les créateurs du jeu s’en sont inspirés), et à vrai dire il n’avait pas besoin de ces derniers pour devenir célèbre. On vous le dit sans hésiter c’est notre préféré ! (Banteay Srei tout en granit rose doit batailler ferme pour la première place, mais nous n’avons pu y aller sur la journée). Nous y avons passé au moins deux bonnes heures, sa couleur oscillant entre le vert, le rose et le gris, les racines sans fin s’incrustant à l’intérieur de sa chair, en font l’un des moments forts d’une visite à Angkor. Pour se remettre de toutes ces émotions direction un petit restaurant sur le bord du Srah Srang (bon plan également pour le coucher du soleil), où nous profitons pour recharger notre vélo électrique. Discussion sympa avec trois français, amateurs d’Asie, nous venons juste de les recroiser avant hier à 550 km de là….

La pause hamac terminée, nous reprenons la route pour clôturer la journée par la visite de Banteay Kdei (vraiment à faire, temple tout en longueur et avec quasi personne), et bien évidemment par le plus connu de tous, Angkor Wat. Je ne sais pas si c’est la fatigue, la chaleur ou la foule encore bien présente qui nous laisse un peu sur notre faim, mais Angkor Wat ne nous aura pas conquis. Nous avons, de loin, préféré se perdre dans Ta Prohm, escalader les murs de Bayon, et observer cette cité se réveiller à son rythme…Chacun y fera son avis ! On vous conseille vraiment de faire le petit circuit dans le sens et le timing ou nous l’avons fait, vous y gagnerez en tranquillité :-).

Si vous avez une envie folle de temples, alors prenez un billet pour Angkor. Ce moment passé vous marquera à tout jamais ! Vous l’aurez compris, on n’a pas réussi à supprimer beaucoup de photos, alors on vous les offre en couleur et en noir et blanc…Avis aux amateurs et vive le Cambodge ! See you !

0 Partages

  One Reply to “ANGKOR, ÉDITION SPÉCIALE POUR CETTE MERVEILLE DU MONDE !”

  1. bouix elisabeth
    22 mars 2017 at 11 h 22 min

    Absolument magnifique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *