10 CHOSES À SAVOIR AVANT DE VISITER LA NOUVELLE-ZÉLANDE VERSION NOMADE

N’avez-vous jamais rêvé une fois dans votre vie de prendre votre voiture et de partir à l’aventure ? Découvrir de nouveaux horizons ? Dormir dans des endroits magnifiques, seul, isolé de tout ? Et bien, prenez le premier avion et venez découvrir ce sublime pays qu’est La Nouvelle-Zélande.

Pour profiter au mieux de son voyage, il est parfois essentiel de préparer certaines choses à l’avance. Mais comment faire lorsqu’il y a des dizaines et des dizaines d’informations ? On a décidé de vous donner un coup de pouce car, à nous aussi, ça nous aurait bien aidé d’en savoir un peu plus avant !

1. VAN, CAMPERVAN OU MONOSPACE ?

Bien souvent lorsque vous partez en Nouvelle-Zélande, vous louez voire même achetez un van. Dans le cas d’un achat, vous trouverez des personnes qui vendent le leur en face de l’aéroport mais trouverez aussi des annonces par dizaines dans les auberges de jeunesse. Pour la location, vous n’aurez que l’embarras du choix. De nombreuses entreprises comme Spaceship, Jucy, Wicked, Britz, Apollo… et bien d’autres encore vous proposent un large choix de véhicules.

Tout d’abord ce qu’il faut savoir c’est qu’il existe des différences entre un van, un campervan et un monospace aménagé.

  • Monospace : un couchage pour 2 personnes maximum avec une kitchenette portative. (not self-contained/ non-autonome)

  • Van : une mini kitchenette avec un couchage pour deux ou quatre personnes, légèrement plus spacieux que le monospace. (self-contained & not/ autonome et non-autonome)

  • Campervan : une kitchenette, banquettes, couchages pour 1 à 3 voire 4 personnes, toilettes et pour beaucoup une douche (self-contained / autonome)

Une fois, le modèle de véhicule choisi, il suffit de lancer les demandes de devis auprès de ces dites entreprises. N’oubliez pas non plus de vous rendre sur des comparateurs de prix qui peuvent parfois proposer des prix plus avantageux. De notre côté nous avons pu renégocier le prix de notre location auprès de Spaceship car nous avions vu une réduction sur d’autres sites.

Voici quelques noms de sites :

Par ailleurs, si vous louez un véhicule, informez-vous de savoir si c’est la haute ou basse saison car la disponibilité et les prix ne seront pas les mêmes en fonction de ces dernières.

Si vous louez un véhicule,  les agences de location vous interdisent l’accès à certaines routes de Nouvelle-Zélande telles que Ninety miles beach, le mont cook… Ce qui n’est pas le cas si vous achetez votre véhicule.

2. QUELS CAMPINGS POUR QUELS VÉHICULES ?

 

Un autre paramètre à prendre en compte est le fait qu’il existe différents types de camping en Nouvelle-Zélande.

  • Campings pour véhicules autonomes (A) ( = campervan)

  • Campings pour véhicules non-autonomes (N-A) (certains van & monospaces)

Avoir un véhicule A signifie que votre véhicule se suffit à lui même, en gros qu’il dispose de toilettes.

Pour les véhicules A vous aurez le choix entre :

  • les campings gratuits (de types terrains perdus dans la campagne ou parkings) et il y en a quelques-uns sur les deux îles,
  • les campings du DOC,
  • les campings privés prévus pour tous types de véhicules.

Lorsque vous avez un véhicule N-A , le choix de camping est « plus limité ». Généralement quelques campings du DOC pourront vous accueillir ainsi que la quasi-totalité des campings privés. Vous trouverez rarement des campings gratuits et si vous tentez, de dormir dans des zones non-autorisées, vous risquez  un réveil amer car bien souvent la police sera passée pour vous déposer une amende d’environ 200 $. La légende est très claire dans l’application campermate.

En résumé

  • Soit vous avez un véhicule A que vous aurez payé plus cher qu’un véhicule N-A mais vous aurez accès à davantage de campings gratuits ou bon marché.

  • Soit vous avez un véhicule N-A que vous aurez payé moins cher mais vous devrez payer davantage de campings.

Les prix des campings varient en fonction des saisons et certains se retrouvent fermés en basse saison. N’oubliez pas non plus qu’en hiver la vie à l’extérieur est plus compliquée, le salon chauffé du camping peut être le bienvenu ! Tout un calcul pour le budget.

3.   VÉHICULES À ESSENCE OU À DIESEL ?

En Nouvelle-Zélande tout comme en France vous trouverez aux stations de l’essence et du diesel. L’essence est plus chère que le diesel, cela s’explique tout simplement par le fait que la taxe est directement incluse dans le prix ce qui n’est pas le cas pour le diesel où vous payerez une taxe par tranche de 1000 km.

De ce fait, si vous louez un véhicule diesel, vous ne passerez pas au travers de cette taxe. Les agences de location vous factureront la taxe lors de la remise du véhicule.

Deuxième chose à savoir, chaque région impose son propre tarif pour les carburants. Ne soyez donc pas étonnés de la différence de prix qui, parfois, peut-être importante. Pour avoir une idée de la politique de prix nationale vous pouvez vous rendre sur ce site.

Faites le plein dès que les prix vous semblent bas !

4.  ÂGE ET TEMPS DE CONDUITE

Pour la location d’un van, campervan ou monospace vous devez impérativement avoir plus de 21 ans.

Autre paramètre, que nous négligeons lorsque nous sommes prêts à partir à l’aventure est la vitesse et le temps de conduite. La vitesse maximale est de 100 km par heure. Mais rare sont les endroits où vous pourrez rouler aussi vite. Pourquoi ?! Tout simplement à cause de la météo : pluie, neige, brouillard… ou encore de la région dans laquelle vous vous trouvez (s’il y a des montagnes ou pas). Renseignez-vous bien avant de vous lancer dans un trajet pour ne pas rouler trop de nuit et pour vous assurez de trouver un camping ouvert.

Pour toutes les autres informations rendez-vous sur ce site, vous y trouverez un récapitulatif des vitesses, panneaux de circulation et de stationnement ainsi que les contraventions en cas de non-respect du code de la route.

5. LES CHOSES À REGARDER AVANT D’ALLER DANS UN CAMPING

 

Cette catégorie vaut particulièrement pour l’hiver et lorsque vous êtes avec un véhicule N-A.

Après avoir visité quelques campings durant notre périple certaines choses nous ont paru importantes (et certaines plus que d’autres bien évidemment).

Regardez si le camping dispose :

  • de douches avec eau chaude. Certains vous factureront l’accès en plus de l’emplacement.

  • d’une salle commune pour se poser en fin de journée, ça vous évitera de vous enfermer dans votre véhicule à partir de 17h.

  • d’une cuisine équipée.

  • de machines à laver, ça peut être pratique…

  • d’un sèche-cheveux, bon ça fait un peu superficiel mais lorsqu’il fait -5°C dehors ça vous évitera d’attraper un rhume.

  • Et dernière choses les horaires de check-out sont bien souvent entre 9h et 10h, un peu moins facile pour faire une grasse matinée.

6. LES MUST HAVE DU VOYAGE 

Certaines choses ont déjà été énumérées précédemment mais lorsque vous voyagez l’hiver en Nouvelle-Zélande, sans chauffage il est bien d’avoir avec vous :

  • bonnet & parfois gants pour dormir,

  • un sac de couchage en plus de la couette qui est fournie par le loueur de véhicule.

Sinon il vous faudra :

  • une prise allume cigare pour recharger vos appareils si vous ne disposez pas de batterie nomade,

  • une lampe frontale,

  • une bassine pour votre vaisselle !

7. STATIONNEMENT DANS LES GRANDES VILLES

Votre passage dans des grandes villes est inévitable mais il s’avère parfois difficile de trouver des endroits pour y stationner.

Plusieurs solutions :

  • Trouver un camping à proximité où dormir afin d’y laisser votre véhicule et prendre les transports en commun. Malheureusement peu de campings à proximité des villes.

  • Trouver une auberge de jeunesse dans le centre qui met à disposition gracieusement (ou non) un parking. Assurez-vous lors de votre réservation que vous aurez bien cet emplacement.

  • Trouver un airbnb qui dispose d’un parking.

Parfois, il peut être plus rentable de loger en ville avec un parking que d’être à l’extérieur et de payer les parkings.

8. OÙ ACHETER À MANGER ET FAIRE SON ESSENCE ?

Un point important du voyage est le ravitaillement, là encore vous n’aurez que le choix. Voici les endroits où il nous semble préférable de faire ses courses pour payer le moins cher.

  • Pak’nSave

  • Countdown

  • Achat des légumes et fruits chez les maraîchers

Pour ce qui est de l’essence, dans chaque région où nous nous sommes rendus, la station au prix imbattable est la station Gull (paiement en carte bleue).

9. QUELLES APPLICATIONS UTILISER ?

Si vous n’avez pas encore lu l’article « Et sur son smartphone, on y met quoi ? », nous allons faire un rapide récapitulatif pour l’application Maps.me.

Cette application, deviendra votre nouveau compagnon de voyage et ne vous quittera plus. Qu’est-ce-que c’est exactement ? Grâce à cette appli, vous pourrez télécharger préalablement toutes les cartes des pays du monde. Une fois récupérées, vous pourrez les utiliser hors-connexion et vous géolocaliser. L’idéal lorsque vous n’avez d’accès à internet. Il est également possible d’ajouter des signets sur la carte pour mémoriser des endroits ou y mettre vos lieux favoris comme les arrêts de bus, restaurants, hôtels et points d’intérêt….

Seul petit défaut, (car n’oubliez pas que c’est une application collaborative et gratuite) est que parfois, le téléphone géolocalise mal le lieu où vous vous trouvez. Par conséquent si vous y ajoutez un endroit, il pourra être mal localisé. Vous pourrez toujours en complément vérifier l’adresse via tripadvisor ou sur leur site internet.

La seconde application qui ne vous quittera plus s’appelle Campermate. Celle-ci est également gratuite et référence la quasi-totalité des campings, certaines stations essences, supermarchés, lieux avec wifi, toilettes, points d’intérêts… Par ailleurs, grâce à la géolocalisation, l’application vous annonce en temps réel les offres promotionnelles des campings les plus proches de vous.

10. UN COMPLÉMENT D’INFORMATIONS : LA MINE D’OR DES SITES INTERNET

Avoir des guides touristiques c’est bien mais compléter votre information via des sites internet et/ou blogs c’est encore mieux.

Voici une petite liste de sites spécialement dédiés à la Nouvelle-Zélande qui nous a beaucoup aidés lors de notre voyage.

  • Kiwipal : informations complètes, de bon conseils. Fut d’une grande aide pour notre voyage !

  • New-Zealand : autre site à l’information bien fournie.

  • Frog-in-Nz : nous nous sommes servis un peu moins de celui-là mais sait on jamais, il pourrait y avoir des articles qui vous intéresse.

  • PVTISTES : site principalement à destination des personnes partant en Nouvelle-Zélande pour un visa de travail, il est une source d’informations et de bons conseils pour réussir votre passage sur la terre du bout du monde.

  • Bookme  : beaucoup de sites touristiques sont payants et même chers. Ne loupez pas une occasion de trouver des réductions sur bookme.

  • Groupon : autre site de discount.

  • Go orange Nz : idem.

6 Partages

  One Reply to “10 CHOSES À SAVOIR AVANT DE VISITER LA NOUVELLE-ZÉLANDE VERSION NOMADE”

  1. delpierre yves
    24 octobre 2017 at 8 h 31 min

    « L’ émerveillement constitue le premier pas vers le respect  »
    Nicolas Hulot né en 1955.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *