KAMPOT : MOMENTS POIVRÉS AU SUD DU CAMBODGE

S’égarer dans la countryside  de Kampot.

Les yeux encore embués par Angkor et enjoués par l’accueil des locaux, nous avons du nous décider pour notre nouvelle destination. Le temps s’étant un peu raccourci au Cambodge avec notre séjour au Laos un peu plus long que prévu, nous avons pris le parti de faire un gros stop et de rayonner autour. ( On va finir par nous détester, on a vraiment de sacrés problèmes…. 😉 )

Disposés comme des petites boites de sardines, nous voilà dans le bus couchette qui nous emmène au Sud. Petit passage obligatoire par Phnom Penh (quasiment tous les bus y passent) avant d’enchaîner sur notre destination finale : KAMPOT ! Ville principalement connue pour ses cultures de poivre, nous n’avons entendu que du bien sur cette étape. Et croyez-nous, il n’y a pas que pour le poivre que nous nous en souviendrons… On a passé l’un de nos meilleurs moments !

Pour une fois nous avions décidé de réserver quelque chose à l’avance, le Kampot cabana figure dans les tops de tripadvisor, alors va pour cinq nuits ! Un peu à l’écart de la ville, avec ses 6 bungalows et sa terrasse donnant sur une petite rivière, nous sommes conquis. Nous faisons la connaissance de Simon et Max, les deux acolytes, faisant tourner le lieu. Quel accueil nous avons eu ! Au-delà de toutes les explications concernant la région (qui sera notre feuille de route pour ces 4 prochains jours), c’est surtout leurs spontanéités, leurs simplicités et leurs manières de voir les choses qui nous ont marqués. Et oui, on trouve encore des Frenchies de ce type ! D’ici quelques semaines ils quitteront ce lieu, pour se lancer dans un nouveau projet….prévu pour une ouverture début de l’année prochaine, ils auront besoin de monde pour les aider. On reviendrait pas en Asie nous ?!?

L’indispensable à Kampot c’est la moto ! Du coup j’en profite au passage pour prendre un cours sur une semi-automatique. À cette allure là, j’aurais mon permis deux roues avant la fin de l’année…. En tout cas, nous voilà sur la route en direction de l’est pour aller visiter une curiosité de la région, la grotte de Kampong Trach avec son toit qui s’est effondré. Possibilité d’une vue à 360°, en contournant la grotte sur la droite, et en y montant le long d’un passage bordé d’arbres (demander aux enfants qui servent de guides de vous y amener).

Ce midi nous avons prévu d’aller manger sur la plage d’Angkul Beach (comme nous l’avait dit Max la plage est très sale, mais partez sur la droite, vous y trouverez quelques bungalows pour s’y poser, et le sable est moins jonché de détritus). Après avoir enfilé quelques produits de la mer, on profite de la vue oscillant entre les îles vietnamiennes et les pêcheurs partant au large.

Retour sur Kampot et passage obligé par les plantations de poivre se trouvant sur cette route. Ne cherchez pas à comprendre, prenez le premier chemin qui s’y enfonce et perdez, perdez, perdez-vous… La découverte n’en sera que plus belle ! Les chemins sont parfois un peu cabossés, mais leurs couleurs rouge se mélangeant au vert des plantations, vous invitent inexorablement à en voir plus….Nous finissons par un arrêt sur Secret Lake avant de rentrer. Journée au top !

Quand on voyage, il y a parfois des endroits, où l’on sent en quelques secondes la douceur de vivre qui y règne. Kampot en fait partie ! Les expatriés ici ne s’y sont pas trompés, on y trouve tout ce qu’il faut. Les soirées sont des plus agréables, on y trouve une multitude de petits restaurants, et c’est sans parler du coucher de soleil vu du quai qui est à tomber.

Nouvelle journée qui débute et aujourd’hui ça grimpe ! À une quarantaine de kilomètres se trouve la montagne du Bokor (1650 m). La route est une piste de formule 1, nous arrivons à la lisière des nuages près du Grand Boudha, de là, il faut absolument continuer pour rejoindre le point de vue situé au niveau de la pagode. Ce matin zéro vue sur la mer, nous sommes littéralement dans les nuages, et c’est d’autant plus grandiose ! Nous nous faisons plaisir pour la descente, la maîtrise des vitesses est totale maintenant… 😉 . La fin de journée est prévue sur FisherMan Island (le vrai bon plan de cet article).

Nous commençons par traverser le pont métallique, que déjà nous apercevons les premières cultures de sel, on est en pleine saison et les cambodgiens sont à l’œuvre. À peine sommes nous installés pour quelques photos, qu’une petite fille nous rejoint, séance de shooting croisé, l’une avec un verre et l’autre avec son reflex :-). L’accueil sur cette partie de Kampot est plus que chaleureux, et cela se confirme de nouveau lorsque nous nous faisons alpaguer par Duch Yarn, qui nous parle de la période des Khmers rouges et du rythme des saisons pour les plantations. Hé Duch ! C’est l’heure de l’apéro, non ? On finira avec une bonne bière dans la petite échoppe de son frère. En fait, le lieu pour le coucher de soleil c’est ici ! À ne pas louper, sur la dernière partie de route menant à la mer, là où l’on est entouré de champs de sel…..

Nous finirons nos deux dernières journées en allant nous perdre au Nord de Kampot en longeant la mangrove. Vous y trouverez des cascades, des rapides, et plein de guesthouses où se poser pour aller vous baigner. On vous conseille la Sabay Beach ! Prévoyez également une virée du côte de Kep où vous dégusterez le fameux Amok au crabe. Un délice !

La région de la cité du poivre méritait largement cette halte de 5 nuits. Il faut absolument une moto pour l’apprécier à sa juste valeur. Vous pouvez également prévoir une halte paradisiaque sur l’île aux lapins (Koh Tonsai), de notre côté nous avons prévu quelques jours sur Koh Rong.

Kampot à coup sur fait partie de notre liste « endroit où l’on a envie de poser ses valises » ! À bientôt pour de nouvelles aventures.

OÙ MANGER  ?

  • Kampot Cabana :  du petit-déjeuner au plat du soir, tout est délice ! On se souvient bien du poisson que nous sommes allés acheter avec Max, au marché, le matin même !
  • Darawin :  plats plein de saveurs. Bon rapport qualité /prix pour les petites bourses.
  • Aroma house : pour changer, un peu de libanais, la salade de Falafel vous fera passer un bon moment gustatif.
  • Épis d’Or : si vous avez une envie soudaine de viennoiseries…
  • Jasmine 2000 : uniquement le midi (jusqu’à environ 16h), plats entre 1 et 2 $. Bonne adresse, vous êtes avec les locaux.
  • Café expresso Kampot : le Starbuck du coin façon coopérative tenu par un couple d’Australien !
  • Le marché local (appelé aussi new market) : à ne louper sous aucun prétexte, allez-y dès le matin à partir de 7h.  Les gaufres au lait de coco sont un bon moyen de commencer la journée.
  • Magic Crab à Kep : ne passez pas à Kep sans déguster le amok de crabe (crabe de mangrove).

OÙ DORMIR ?

  • Kampot Cabana : rien de plus à ajouter, foncez-y !!

ASTUCES

  • Louez impérativement une moto pour profiter de la richesse de la région. Environ 5 $ les 24h pour une semi-automatique.
  • On le répète mais prenez vraiment votre temps à Kampot. 4 – 5 jours nous semblent le minimum !
46 Partages

  One Reply to “KAMPOT : MOMENTS POIVRÉS AU SUD DU CAMBODGE”

  1. bouix elisabeth
    20 mars 2017 at 11 h 36 min

    Encore merci à nos deux chasseurs d’images! c’est vraiment très beau tout ça!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *