MANDALAY, LA CITÉ DES JOYAUX

Mandalay : dernière capitale royale de la Birmanie

L’esprit encore au Cambodge, avec des souvenirs plein la tête, que nous atterrissons déjà pour notre 4e étape de ce long voyage : BIRMANIE nous voilà ! Pour commencer la découverte de ce nouveau pays (enfin surtout pour moi la bretonne), nous choisissons de poser quelques jours nos sacs à dos à Mandalay, capitale culturelle et 2e plus grande ville du Myanmar.

19h nous arrivons à l’aéroport. Après avoir passé la journée aux aéroports internationaux ultra-développés de Phnom Penh puis de Bangkok, dépaysement garanti à celui de Mandalay, et encore ce n’est que le début ! 50 kilomètres plus tard nous voilà à notre hôtel. Accueil à la birmane des plus chaleureux, nous sentons déjà que ce pays nous réserve de belles surprises.

Un bon repas birman, un peu de potassage de notre cher routard et une bonne nuit de sommeil, nous sommes fin prêts pour apprivoiser la cité et sa région. Mandalay est une ville à l’américaine qui en journée vit à 100 % à l’heure au rythme de la circulation, des klaxons et des sonorités de crachats de bétel (le tabac à chiquer made in Burma). Nous nous empressons de trouver un loueur de motos car, avec la chaleur marcher quelques mètres devient une épreuve sportive intense ;-). Notre bonheur trouvé chez « Jerry », nous enfourchons notre bécane cheveux (et pour certain barbe) au vent direction l’Ouest (de l’autre côté de l’Irrawaddy).

Une vingtaine de kilomètres plus tard nous voilà à sillonner les routes de Sagaing Hill, centre religieux et monastique incontournables en Birmanie. Sur le mont nous pouvons compter par dizaine les pagodes et monastères qui ont poussé comme des champignons. Il vous faudra probablement des jours et des jours pour tout visiter mais l’une des pagodes les plus intéressantes est celle de Soon U Ponya Shin Pagoda qui vous offrira un point de vue quasi 360 °.

Il est 15h nos estomacs commencent à crier famine, nous faisons une halte à l’embarcadère qui permet de se rendre à Inwa. De nombreux petits boui-boui vous proposent à manger le tout pour un prix raisonnable. Malheureusement nous n’aurons pas le temps de nous rendre de l’autre côté mais la visite vaut le coup.

Nous décidons de remonter tranquillement vers Mandalay, en profitant de la countryside birmane. Arrêt obligé au fameux U bein bridge, pont en teck de plus de 1 kilomètre de long qui traverse le lac de Taungthaman. Un highlight incontournable pour les levers et couchers du soleil. Une fois de plus on en a plein les yeux, les couleurs sont justes incroyables. Arriver du côté Est du pont pour éviter la horde de touristes, seuls les birmans y sont. Une belle journée qui se termine !

Pour cette deuxième journée nous descendons vers le Sud du lac pour nous rendre au monastère de Mahagandayon. Encore un monastère vous allez dire ? Oui mais celui-ci est encore plus impressionnant que les autres car il regroupe des milliers de moines. Chaque matin entre 10h15 et 11h, il est possible d’admirer dans un silence spirituel les moines qui reçoivent leurs repas de la main des habitants. La procession terminée nous profitons de l’accalmie pour regarder la vie monastique se dérouler devant nos yeux. Il est déjà temps pour nous de rentrer à notre hôtel où un bus nous attend (ou plutôt, où nous l’attendrons) direction la magie de Bagan.

OÙ MANGER  ?

  • Shan Ma Ma restaurant situé quasiment au croisement de la 30e et 81e avenue, bonne adresse autant courue par les locaux que les étrangers.
  • BBQ de rue au croisement de la 82e et 33e. Amateurs de barbecue voici l’adresse qui satisfera vos envies, buffet de brochettes avec ou sans viande, très bon rapport qualité/prix.
  • À l’embarcadère pour se rendre à Inwa. Nombreux petits restaurants à la cuisine birmane simple et bonne.
  • À éviter le restaurant Mann, pour la 1re fois depuis notre départ nous n’avons pas du tout apprécié nos petits plats commandés.

OÙ DORMIR ?

  • HOSTEL 82 : super adresse, personnel souriant et chaleureux sans oublier le petit-déjeuner qui nous a comblé tous les matins !

ASTUCES

  • Si vous souhaitez visiter Mandalay et ses alentours par vos propres moyens : foncez louer une moto. La circulation peut être dense à certains endroits mais les nombreuses découvertes ne seront que plus belles. Nous avons loué notre moto pour 10 000 kyats chez MR JERRY en face du restaurant Mann dans la 83e avenue.
  • Dans le cas où vous souhaitez vous rendre au U Bein Bridge pour le coucher du soleil et éviter la horde touriste, rendez-vous en moto à l’entrée du pont situé côté Est, seuls les locaux s’y trouvent.
  • Pour la visite du monastère Mahagandhayon et du traditionnel « tak-bat » birman qui commence aux alentours de 10h15 – 10h30, il est préférable de s’y rendre 1h avant afin de profiter du calme du lieu et de trouver une bonne place. On a eu de la chance peu de touristes à cette saison.
32 Partages

  2 Replies to “MANDALAY, LA CITÉ DES JOYAUX”

  1. Bulan
    3 mai 2017 at 19 h 37 min

    Petit coucou d’Auvers
    Nous suivons de part en part votre périple….
    soleil, rencontres, merci pur les belles photos qui nous font voyager….
    Grosses bises des nouveaux « Grands-Parents »
    Sylvie et Gillou

    • pauline
      4 mai 2017 at 15 h 12 min

      Oui oui la famille s’agrandit pendant notre absence 😀 ! Félicitations aux grands parents également !!! Gros bisous d’Inde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *