ROTORUA – NAPIER – WELLINGTON

« Voyage au centre de la terre »

Déjà une semaine que nous visitons la Nouvelle-Zélande avec notre super van. Nous pouvons dire que nous sommes devenus de vrais accrocs et ce malgré le froid et les intempéries. Aujourd’hui, nous mettons le cap vers la région de Bay of plenty (ou baie de l’abondance) et plus particulièrement à Rotorua.

Ce nom ne vous est peut-être pas inconnu et c’est normal. Rotorua est située sur une des zones géothermiques les plus actives au monde. Et quoi de mieux pour visiter la ville et ses alentours que de faire une petite pause pique-nique (et oui, nous n’avons pas perdu nos bonnes habitudes) au bord du Lac Rotorua avant de nous rendre dans un endroit féerique voire surréaliste : Hamurana springs.

À seulement 15 minutes de voiture de Rotorua, vous pourrez profiter d’une balade (une bonne demi-heure) dans ce petit parc qui longe une rivière translucide, aux eaux turquoises à vertes émeraude, effets d’autant plus saisissants lorsque le soleil décide de pointer le bout de son nez ! Au-delà de cette palette de couleurs, ce lieu est célèbre en Nouvelle-Zélande car c’est ici que la source Hamurana jaillit de terre après avoir été filtrée pendant plus de 70 ans à travers la roche ! C’est environ 4 millions de litres par heure qui sortent de terre, soit assez pour remplir 2 piscines olympiques ! Ce lieu est rendu encore plus beau par la forêt de séquoias géants.

La promenade terminée, direction le centre ville de Rotorua. Mais qu’est ce qu’on sent ?!? Ce ne sont pas les odeurs des poubelles ou du carburant mais celle du souffre qui règne partout dans la ville (pas d’inquiétude votre nez s’y fait vite 😉 ). Par chance nous tombons, le jour du marché de nuit (street-food) qui se déroule tous les mercredis soir de 17h à 21h. À ne pas louper, c’est un agréable moment à passer en compagnie des locaux.

Pour cette deuxième journée, nous décidons de nous rendre au lac Tikitapu ou plus communément appelé le lac bleu, endroit très paisible où vous pouvez faire une marche de 1h30 le long des berges. Lieu idéal pour admirer les silver ferns ainsi que son cousin : le lac Rotokakahi (ou lac vert). Nous reprenons le van pour nous rendre cette fois-ci à Primrose terrace, autre zone géothermique toujours active. Vous pouvez y admirer de nombreux cratères aux couleurs surprenantes. Il est également possible de faire de longues balades à la journée, nous décidons de nous rendre à Kerosene Creek où se rencontrent des sources d’eaux thermales et d’eaux douces. Après 35 minutes de marche, nous surplombons la forêt où se trouve la rivière d’eau chaude. L’endroit est d’autant plus mystique car en hiver, la température extérieure avoisine les 8° et celle de la rivière les 35°, par conséquent de la fumée sort de la forêt comme si celle-ci s’embrasait ! Bref après avoir réussi à dégainer le maillot de bain et à rentrer dans l’eau, difficile d’en sortir.

Ne pas se rendre au parc national de Wai-O-Tapu à quelques kilomètres de Rotorua vous ferait manquer quelque chose. C’est ici que deux plaques tectoniques se chevauchent et dégagent une activité volcanique intense. De nombreux lacs aux couleurs, variant en fonction de la composition chimique de l’eau (arsenic, pétrole, soufre, silice…. et j’en passe et des meilleurs), des cratères en formation ou encore des fumerolles se laissent découvrir au fur et à mesure du parcours. Un lieu de toute beauté !! Malheureusement, il nous faut poursuivre notre route mais si vous avez du temps et aimer faire des randonnées, vous pouvez rester facilement une semaine dans le coin.

45 minutes de route et nous voilà descendus un peu plus dans le Sud à Taupo, petit arrêt obligé aux chutes d’eau d’Huka (Huka falls) considérées comme les plus belles de Nouvelle-Zélande avant de nous arrêter dans notre camping pour la nuit. Non nous ne sommes pas venus jusqu’ici seulement pour voir les chutes mais aussi dans l’espoir de faire l’une des plus majestueuses et incroyables randonnées dans le monde :  Le Tongariro Alpine Crossing. Il faut savoir que l’été, vous pouvez réaliser cette great walk par vous-même, mais en hiver vous devez impérativement passer par une agence pour avoir un guide. La neige tombant en abondance, le chemin est vite recouvert et il est donc facile de s’y perdre. Par ailleurs, en cas d’intempéries, genre tempête de neige, l’accès peut y être interdit. On vous laisse deviner la suite… 😉 Le chemin étant fermé pour les 2 prochains jours, il nous a fallu trouver une solution de repli.

C’est donc avec quelques regrets que nous roulons plein Est vers Napier. En 1931, à la suite d’un tremblement de terre, une partie du centre-ville a été entièrement rasée et reconstruit avec un style art-déco. Et on doit avouer que c’est assez surprenant ! Nous nous laissons vite aspirer par l’atmosphère de la ville et oublions rapidement notre déception de la journée. Un arrêt d’une journée idéale avant de rejoindre la capitale de Nouvelle-Zélande : Wellington.

Pour rallier Napier à Wellington comptez entre 6h30 et 7h30 en fonction du nombre de pauses. Arriver dans la capitale la plus cool du monde se mérite un peu ! Ici comme, un peu partout en Nouvelle-Zélande, nous retrouvons nos repères d’occidentaux depuis que nous avons quitté l’Asie : magasins de marques, supermarchés, un fonctionnement ordonné de la ville, bref beaucoup de tentations ! ;-D . Pour découvrir Wellington, les activités sont nombreuses et il y en a pour tous les goûts. Une des incontournables est la visite du musée Te papa Tongarewa, qui plus, est gratuit tout au long de l’année. Si vous avez du beau temps, vous pouvez également vous rendre au Mont Victoria et au jardin botanique ! Les plus fêtards se rendront quant eux à Cuba street connue pour ses soirées animées. Enfin si vous êtes motorisés, nous vous conseillons la balade de Pariwhero ou Red Rocks en partant de Owhiro bay, avec un peu de chance vous pourrez y voir des lions de mer. Autre alternative la balade le long de la réserve marine de Taputeranga à côté de Palmer head qui est un lieu d’observation pour les pingouins !! Une ville où nous avons adoré passer du temps.

Demain, nous commençons la deuxième partie de notre voyage en Nouvelle-Zélande. À 8h30 nous serons sur le ferry pour découvrir l’île du Sud ! Il paraîtrait que c’est l’une des plus belles traversées au monde.

OÙ DORMIR ?

HOLDENS BAY HOLIDAY PARK – situé à quelques kilomètres du centre de Rotorua, ce camping détient toutes les commodités nécessaires avec en supplément une petite hot pool.

TE AWANGA POINT HOLIDAY PARK – si vous le pouvez, passez votre chemin. Le propriétaire est sympa, la vue aussi mais c’est un camping de bric et broc dans lequel les sanitaires et la cuisine laissent un peu à désirer…

AIRBNB WELLINGTON – Petit craquage, nous avons délaissé notre van 2 nuits pour un petit cocon chez Esha qui est une super hôte. Airbnb avec tout ce dont vous pouvez rêver (cuisine, machine à laver, eau chaude, grand lit…). N’hésitez surtout pas à vous y rendre si vous êtes de passage à Wellington.

THE DWELLINGTON – Deuxième adresse à Wellington, auberge de jeunesse située dans le centre. Endroit super sympa et petit-déjeuner compris !!

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *