SIEM REAP : UNE VILLE TOUT EN CONTRASTE !

Quelques jours au « Las Vegas » Cambodgien.

Nous n’avons pas été bons élèves au Cambodge, mais le paysage qui s’offre à nous ce matin laisse place à beaucoup d’inspiration pour écrire… (sujet d’un prochain article, l’île de Koh Rong). Après avoir passé nos derniers jours à Don Khone au Laos, nous voici sur la route de Siem Reap.

Première étape le passage de la frontière terrestre situé à une vingtaine de kilomètres. Nous avons décidé de le faire en deux temps et de ne pas laisser nos passeports aux soi disant guides, qui pour la modique somme de 40 $ s’occupent de tout….Le mini-van nous dépose côté laotien pour obtenir notre tampon de sortie, 2 $ de bakchich plus tard (si vous avez le temps et que vous ne lâchez rien, le douanier finira sans doute par craquer), nous nous retrouvons dans le nomad’s land. Plus que quelques mètres à pied pour rejoindre le poste Khmer, et voilà qu’une sorte d’infirmière déguisée en douanier tente de prendre notre température et au passage 1 $ !

Astuce : sortez votre carnet de vaccination international qui atteste de votre bonne forme et que vous êtes en possession de tous vos moyens 😉 . Donc surtout, dites lui que vous savez que vous n’avez rien à payer.

Nous remplissons les formalités pour obtenir notre visa, nous le savions déjà mais il est ici à 35$ au lieu de 30$ (petit cadeau pour les douaniers). L’opération passage au Cambodge nous aura coûté 37$ par personne. C’est 3 $ de gagnés ! (Faites le vraiment par vous même).

Deux astuces : nous avions réservé un bus après la frontière cambodgienne sur le site d’AVT. Et si vous passez par Vientiane, ne faites pas comme nous, n’oubliez pas de faire votre visa à l’ambassade pour 30$ !

Petite pause à la ville de Stung Treng, avant de monter dans le bus qui nous amène à Siem Reap.

La route est l’occasion pour nous de commencer à percevoir ce qu’est ce pays, mais la première chose qui nous frappe et, certainement celle, que nous retiendrons le plus est le sourire des cambodgiens… L’arrivée à notre hôtel ne fait que le confirmer ! Nous rencontrons la formidable équipe du Horizon Cambodia, et plus particulièrement Jim. Petite discussion autour d’une bière (sacrilège ils ont mis des glaçons 😉 ), et nous filons au lit.

Ce matin, petit changement de programme, nous devions normalement partir avec Jim et ses collègues de classe pour un pique-nique dans ce qu’ils appellent le countryside (campagne environnante), mais il doit finalement travailler à l’hôtel. Partie remise ! Ce sera donc journée à Siem Reap, le temps d’y caler ce que nous voulons y faire. Nous hésitons longtemps à prendre le pass 3 jours pour aller visiter Angkor (le prix vient de passer à 62 $ oups), mais finalement ce sera location d’e-bike et le pass 1 journée (à 37 $ quand même). Nous prévoyons tout cela pour le sur-lendemain, puisque ce lundi nous sommes attendus à l’école hôtelière Sala Baï.

Aujourd’hui ce sera donc journée gastronomique ! Nous avions réservé depuis un petit moment pour être sûrs d’y avoir une table. L’école se trouve un peu au sud de Siem Reap, elle a été créée en 2006 par l’ONG « Agir pour le Cambodge ». Depuis, elle a formé pas moins de 1300 élèves au métier de la cuisine, du service, de l’hôtellerie et du spa. Nous y avons divinement bien mangé, la formule entrée plat dessert (on a partagé entre celui à tendance asiatique et occidentale) est à 12 $. La qualité du service et des mets justifie bien plus ! Cerise sur le gâteau, un menu payé permet de prendre en charge une journée d’un étudiant. Particularité de l’école, elle est gratuite et privilégie les jeunes issus de milieux défavorisés. Merci à Anne-Laure pour la visite, et du coup de main pour la réception d’un colis venant de France (Ah quel tête en l’air, à perdre ses lunettes de soleil lol). Bref un très très bon moment, si vous êtes sur Siem Reap, foncez-y ! Un joli projet auquel on aurait bien envie de participer…

La digestion suivant son cours, il est temps de passer au deuxième bon plan de la journée. Nous passons récupérer nos e-bike pour 16 h, afin d’être aux environs de 17 h au guichet d’Angkor pour acheter nos billets pour le lendemain. Cela nous permet également de commencer à découvrir le site en assistant au coucher de soleil en haut du temple Pre Rup. Angkor commence à se dévoiler…

L’aube d’une journée magique se dessine, c’est aujourd’hui que nous partons à l’assaut des temples. La qualité de nos photos dépassant nos espérances ;-), nous avons donc décidé de consacrer un article uniquement à cette nouvelle merveille du monde.

Il est donc déjà l’heure de manger :-), mais ce soir ce sont Jim et sa chérie Agathe qui nous emmène découvrir un endroit où seuls les locaux s’y retrouvent. Jim emprunte le tuk-tuk de l’hôtel, et l’on se rend au nord de la ville. Un énorme marché local s’y installe tous les soirs, on y trouve de tout, stand de fringues, jeux de fête foraine, étal de fruits….Après quelques fléchettes tirées pour essayer de gagner une canette de bière (peine perdue), ils nous proposent de partager un hot-pot. Moment super convivial, en plus on s’est régalés… Quoique le dessert façon huître-sauce chili-jus de citron vert nous a laissé un goût particulier. Le dentifrice au sel acheté en Thaïlande devrait nous faire oublier tout cela :-). Les cambodgiens sont vraiment formidables !

Il est temps pour nous de clôturer cette page sur Siem Reap, à vrai dire même si nous y avons fait de superbes rencontres et passer de bons moments, nous avons besoin maintenant de tranquillité. Le centre ville de Siem Reap est plus proche de Palavas les flots et de Disneyland, et le contraste avec le magie des temples d’Angkor situés à moins de 10 km est particulièrement déroutant. Cap sur Kampot au sud où nous devrions y trouver notre bonheur !

OÙ MANGER  ?

  • Champkar : bon petit resto végétarien, très bien cuisiné.
  • Steven’s corner BBQ : notre adresse à Siem Reap ! 6-7 $ à 2 avec bières. Ouvert uniquement le soir.
  • Gelato Lab : bon lieu de squatting, pour écrire ses cartes ou se connecter à internet, le tout en dégustant un excellent cappuccino glacé.
  • Fresh Fruit Factory : oh que c’était bon cette glace au citron vert et au miel. Une pour deux est suffisante. Tenu par un couple de japonais très mimi.
  • Marché de nuit : celui où nous avons été avec Jim, il s’installe vers 18h à côté de la billetterie d’Angkor. Prix dérisoire.
  • Boulangerie Paris Bakery : au top pour aller chercher ses viennoiseries du matin !
  • Sala Baï : adresse incontournable à Siem Reap (uniquement le midi du lundi au vendredi, vous pouvez également prendre le petit-déjeuner).

OÙ DORMIR  ?

Une seule adresse pour nous, mais la meilleure : Horizon Cambodia (loin du standard des palaces de Siem Reap, mais on y est vraiment bien !).  Aux alentours de 15 $ la nuit.

  • Sala Baï : On y a pas dormi (un peu élevé pour notre budget), mais après avoir visité la suite à 65 $, on peut vous dire que ça vaut le coup. Service d’un hôtel boutique, les prix commencent à 35 $.

ADRESSE :

  • Green e-bike : location 10 $ les 24 heures. Établissement tenu par un français et son équipe. Super conseils pour la visite des temples. À 40°C on vous les conseille, le vélo nous paraissait un peu hard 🙂 . Possibilité de charger les batteries sur les site d’Angkor et dans la chambre de votre hôtel. Autre possibilité pour la visite, louer un tuk-tuk à la journée (15 $).

  2 Replies to “SIEM REAP : UNE VILLE TOUT EN CONTRASTE !”

  1. Cbx
    17 mars 2017 at 19 h 58 min

    Ça ressemble à l’alhambra, l’exotisme en plus

  2. Gaby et roger
    17 mars 2017 at 22 h 11 min

    Nous suivons de temps à autres votre voyage. Quel dépaysement ce soir alors que nous sommes devant le match de Lille -Marseille 0-0 match équilibré jusqu’à la 66eme minutes. Bisous bretons

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *