TREKKING ET CHILLING AU NORD LAOS

Au bord du Nam Ou entre Nong Khiaw et Muang Ngoi

5H30 ce matin à Luang Prabang, Buzz Buzz Buzz Buzzer (bruit du réveil 🙂 ) ça pique un peu ! Ça ne paraît pas forcément évident mais même en voyage on se fixe des objectifs (on vous l’accorde les photos ne reflètent pas forcément des journées de dur labeur LOL).

Au programme de ce réveil matinal, retour dans les petites ruelles pour aller voir le Tak-Bat (cette fois-ci nous ne nous faisons pas avoir et évitons la horde des touristes, en suivant en toute quiétude et en silence les moines du temple Wat Mai (avis aux amateurs)) : MAGIQUE ! Puis direction le petit marché du matin, où nous engloutissons un bon sandwich Nutella, puis paquetage de nos sacs….

Nous avons déjà parcouru plus de cinq kilomètres sur la route en direction du Nord. Nous essayons toutes sortes de signes, en passant du pouce à l’envers ou à l’endroit, à un signe de la main digne de la reine d’Angleterre… Rien n’y fait. Il ne manque plus que les caméras de M6, on se croirait presque dans un épisode de Pékin Express !

Notre objectif principal de la journée est bien celui-ci, rejoindre le village de Nong Khiaw situé à 140 km en stop. Une heure et quinze minutes après notre départ de Luang Prabang, le miracle se produit, un magnifique pick-up s’arrête pour nous prendre :-). Le monsieur file en direction de la Chine, il nous déposera à Pakmong. Ça y est nous avons compris le stop version Laos, un avec le pouce et l’autre avec la main. À Pakmong, ce ne sera qu’une formalité, un autre pick-up nous prendra à l’arrière. Nous filons cheveux aux vents direction Nong Khiaw (même pour Ced : ses cheveux et sa barbe sont en pleine friche) ! Les paysages le long de la Nam Ou sont splendides : Quelle liberté ! Mission accomplie en 4 heures soit la même durée que le bus, fiers de nous:-D

Nong Khiaw est un petit village au pied des montagnes, pour nous ce sera après midi paisible. Cela nous permet de planifier nos prochains jours dans le Nord et de voir ce qu’on peut y faire, direction l’embarcadère pour y réserver le bateau du lendemain qui se rend à Muang Ngoi : sorte de bout du monde….

La balade en bateau d’une heure qui nous amène à Muang Ngoi est magnifique (plusieurs bateaux dans ce sens par jour, mais attention pas dans l’autre : 9H30 de Muang Ngoi) Nous avons choisi d’y faire un trek de trois jours à travers les montagnes, pour partir à la découverte des villages et de leurs ethnies. Le départ est pour demain, pas de guide réservé, nous le ferons par nos propres moyens, après avoir pris le maximum d’informations sur quelques blogs ( www.marionetrenaud.fr) et auprès de voyageurs.

De l’eau, quelques gâteaux, une tenue pour trois jours, et nous voilà partis pour environ 6 heures de marche. Nous nous enfonçons dans des paysages de rizières, et collines très vertes pour cette saison (collines que nous appellerons montagnes par la suite, sacré pourcentage d’inclinaison 😉 ). Nous traversons les villages de Ban Na, de Huoy Bo : petite pause déjeuner très sympa, où une mamie nous montre toutes les photos d’identité qu’elle a récupéré depuis des années auprès des voyageurs, Zut nous n’avons pas les nôtres !

Il est temps de repartir vers le village où nous souhaitons passer la nuit, nous arrivons à Ban Ponh trois heures après. À l’entrée du village, tout le monde s’active à faire sécher, égrainer, et rassembler les tiges qui serviront plus tard à faire des balais. Pao, notre futur hôte, nous propose spontanément de nous héberger chez lui. Comme il est de coutume en Asie, les invités dorment dans l’énorme pièce principale quasi vide, que nous appelons salon, cela nous va parfaitement ! L’ambiance est très paisible dans le village, enfin pour le moment. Nous ne le savons pas encore mais les enfants ont repéré notre arrivée, quinze minutes plus tard nous sommes encerclés par 8-10 d’entre eux. Superbe moment entre apprentissage de jeux laotiens, mais aussi de chat perché et de « pierres-feuilles-ciseaux ». Repas royal servi dans le salon, dodo à 20h, nous avons tout donné :-).

L’école est le dernier bâtiment du village, nous en profitons pour faire un au revoir à nos copains de la veille, qui aujourd’hui ont revêtu leurs plus belles tenues. Hier ça n’était qu’un échauffement, nous avons prévu de faire 10 heures de marche pour ce deuxième jour, nous partons donc à la découverte des villages de Ban Done, Phonsavanh et KienKhaw. Première petite pause à Ban Done sur les marches d’une petite épicerie, où nous demandons au gérant quelques indications pour aller au prochain village. Nous ne le savons pas encore mais c’est lui qui nous prendra en stop avec toute sa famille quelques jours plus tard pour notre retour sur Luang Prabang. Incroyable !

Nous souffrons encore un peu, mais les paysages et les « sabaidee » des enfants sur notre route nous font oublier les quelques courbatures. On se sent vraiment seuls, il n’y a aucun touriste, trop bien :-D.

La nuit commence à tomber, encore quelques kilomètres pour rejoindre notre lieu de villégiature pour ce soir, Hoy Seen. Guesthouse à 10000 Kips (1,15 euros…) et repas autour de quelques shoots de Lao-Lao servis par le patron. Deux autres français se sont également perdus ici, on discute pas mal sur quelques unes de nos prochaines destinations, notamment le Cambodge et la Birmanie. Le sommeil commence à se faire sentir…. C’est l’heure du coucher avec des dizaines de belles images en tête.

Fin du trek pour rejoindre Muang Ngoi ce matin, où nous passerons deux jours au calme. Il n’y a qu’une rue dans le village, mais on y trouve de hauts lieux de squattage de hamacs et matelas en tout genre. La gastronomie est au top également, let’s go to Veranda restaurant 🙂 Surtout ne loupez pas le coucher de soleil sur le bord de l’embarcadère, avec évidement une bière BeerLao bien fraîche !

La suite se poursuit du côté de Sayabury où les éléphants nous y attendent…..

OÙ MANGER ?

À Nong Khiaw :

  • Le restaurant indien Makara après le pont, excellent chicken butter, nams garlic et cheese. Miam Miam.
  • Chez Alex restaurant, faut pas être pressé, mais très bon !

À Muang Ngoi :

  • On ne peut que vous conseiller le Veranda restaurant (guesthouse également). Sans commentaire on y a été trois fois…Le restaurant Vita est aussi un bon choix.
  • N’hésitez pas à aller goûter les produits sur les différentes micro-échoppes le long de la rue principale.

OÙ DORMIR ?

À Nong Khiaw :

  • Vous trouverez sans problème une guesthouse ou un bungalow en arrivant. Rien à vous conseiller de particulier.

À Muang Ngoi :

  • Aloune Mai Guesthouse : prendre à gauche au milieu de la rue principale (en venant de l’embarcadère), c’est indiqué. En retrait mais très sympa et moins cher que les bungalows le long de la rivière. Ils gardent sans problème vos gros sacs quand vous partez en trek.

PETITES ASTUCES

  • Pour notre première expérience stop au Laos, on peut dire que ça fonctionne plutôt bien ! Ne désespérez pas, il ne suffit que d’une voiture. Ce serait quand même dommage de passer à côté des emplettes que vous pouvez faire tout au long de la route, oranges et rats bien vivants entre autres:P .

  • Pour le trek que nous avons fait, franchement ne prenez pas de guide. Cela vous laissera beaucoup plus de liberté pour aller à la rencontre des gens, et le prix est incomparable….

  • Prévoir suffisamment d’eau pour le trek (achat surtout possible à Ban Done / Ban Ponh et Kiewkhan), ou alors gourde filtrante très pratique (lifestraw).

  • On n’y avait pas pensé, mais prenez quelques petits trucs à donner aux enfants dans les villages, crayons de couleur etc…

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *