YANGON : DERNIERS INSTANTS AU MYANMAR…

La Pagode Shwedagon comme digestif !

Il est 9h57 quand on vient nous taper sur l’épaule, pour nous dire qu’il est temps de transférer dans notre chambre ! On a eu de la chance, en arrivant ce matin vers 5h30, le réceptionniste nous a dégoté deux canapés bien confortables dans le couloir, le temps que notre piaule se libère 🙂 .

Nous sommes le 5 avril 2017, 85 jours que nous avons atterri en Asie du Sud-Est , quelques dizaines d’heures dans le bus et quelques autres dans les trains et bateaux, alors oui on a besoin d’un peu de repos… Mais on peut vous dire qu’avec cette dernière escale à Yangon, on clôture un séjour avec des moments incroyables ! La Birmanie ou le Myanmar (c’est au choix), au delà de tous les lieux exceptionnels que l’on a pu y voir, nous laissera un souvenir impérissable de sa population.

Souvent quand nous repensons à nos voyages dans un pays un élément plus fort que les autres se dégage, on peut être époustouflé par l’immensité de ces paysages, par son patrimoine culturel, ou bien même par la gastronomie que l’on y trouve. Les birmans auront sans contestation cette palme ! Leur gentillesse, leur sourire, leur hospitalité, mais surtout cette facilité à aller vers les autres, sans que cela ne soit jamais oppressant, en gardant toujours ce respect et un émerveillement parfois enfantin, font de ce voyage un moment unique. Je pense que nous pouvons être envieux de cette force, et qu’il faille espérer qu’avec le tourisme qui monte en flèche que tout cela ne se dénaturera pas. À nous de venir voyager avec un état d’esprit différent dans ce pays pour que ça n’arrive pas, et même si vous ne faites pas Bagan ou Inle, ces instants vécus avec les autochtones valent à eux seuls la montée dans l’avion !

Toute cette ambiance ne se démentira pas quand nous nous rendons à la Pagode Shwedagon. Ce lieu construit pour une partie dès le début du VIe siècle avant J-C, et à maintes reprise agrandi et reconstruit suite aux tremblements de terre, attentats, ou autres, est le premier centre religieux de Birmanie. L’édifice est impressionnant, situé sur la colline de Singuttara, le stupa principal culmine à 98 m et est entouré par plus de 72 autres stupas…Cerise sur la gâteau, le sommet appelé seinbu est incrusté de milliers de diamants dont une émeraude de 76 carats. On avait choisi d’y aller en fin de journée (en fait on a pas choisi, on s’est rendormi dans le vrai lit 😀 ), pour assister au coucher de soleil sur ces stupas dorés, mais surtout pour y retrouver les centaines de birmans présents tous les soirs.

Les fidèles viennent ici pour prier, rendre hommage à Bouddha, ou racheter leurs fautes afin de renaître dans de meilleures conditions. Résultat des courses : on y a passé 4 heures, la plupart du temps assis sur le marbre à observer les gens allumer les bougies, verser de l’eau sur les différentes statues, voir la patrouille des balayeuses du temple, ou bien pratiquer son anglais avec une birmane venue l’étudier pendant quelques mois. On finira tranquillement notre soirée dans un petit « boui-boui » indien, sûrement pour commencer à se mettre dedans ! Nous fermons cette page sur la Birmanie comme elle avait commencé, sur cette formidable impression et avec un sourire jusqu’aux oreilles. And now let’s go to Incredible India !

 

OÙ MANGER  ?

  • New Delhi restaurant : bon là c’est vraiment juste pour être sûrs qu’on veut bien prendre notre vol le lendemain pour l’Inde. Super repas, plein de saveurs et à l’indienne.

  • Shan Yoe Yar : restaurant un peu plus « haut de gamme » mais loin d’être le meilleur. L’accueil était par contre cool.

OÙ DORMIR ?

  • Hotel Bond : super endroit, rien à redire.

ASTUCES

  • Rendez vous à la pagode Shwedagon enfin de journée, les couleurs sont fantastiques au coucher du soleil. De plus, c’est le moment où ils allument toutes les bougies autour de la pagode.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *